25 février 2007

Cyrille André: Artiste à l'honneur

Cyrille André est un talentueux artiste sculpteur que j’ai eu la chance de croiser sur mon chemin. Voici l’interview qu’il a eu la gentillesse de m’accorder.

- Cyrille, quel a été ton parcours ?

« Après deux années de prépa Arts Plastiques à Paris j’ai intégré les Beaux-Arts de Grenoble. Les deux premières années, je me suis surtout consacré au dessin et à la peinture. Mais très vite, j’ai cherché à travailler le volume.

Je souhaitais me perdre dans la matière. Je me suis fait livrer des de grosses billes de bois par la ville de Grenoble à l’école, les nuisances occasionnées par le travail à la tronçonneuse m’ont très vite contraint à trouver un atelier. Je me suis alors installé dans une usine désaffectée, où j’ai préparé et présenté mon diplôme de troisième année. En 1997, à la fin de la cinquième année diplômante, j’ai présenté un projet sur plusieurs animaux dont les parties étaient interchangeables. Après mon diplôme, j’ai travaillé comme intervenant dans des écoles primaires puis j’ai enseigné dans une prépa. Arts -Appliqués avant de devenir enseignant à l’Annexe de l’école d’Art de Grenoble. Parallèlement j’ai developpé mon travail d'artiste.

Jusqu’en 1999, je réalisais surtout des formes animales. Je voulais toucher à l’essentiel, faire un retour aux sources, et au primitif.
A partir 2000-2001, je me suis inspiré de mythologie en assemblant parties humaines et parties animales.

Depuis 2001, je me consacre avant tout à la forme humaine.

Je travaille plutôt sur l’expression d’un sentiment que sur une figuration précise »




























En effet, toutes les sculptures faites par Cyrille que j’ai pu voir e
xpriment une véritable émotion et c’est assez troublant, d’autant plus que Cyrille ne travaille pas les détails des visages, or on pourrait penser que l’expression détaillé d’un visage en est la source. Mais ici, c’est la sculpture dans son entier qui nous émeut et nous touche ! C'est saisissant ! Je me demande vraiment quel est son secret.

- Qu’est ce que tu aimes dans ton métier ?

« La liberté de pouvoir fonctionner de façon très impulsive.
















Je désire continuer à créer, m’exprimer et communiquer à travers l’art.
Je voudrais partager un maximum ce que je réalise pour engager des réflexions, faire naître des émotions .

C’est un regard sur la société d’aujourd’hui. L’art est contemporain car il s’inscrit dans un temps quotidien, ainsi il en est imprégné d’une façon ou d’une autre »


Cyrille mesure 1m95. Sa dernière sculpture mesure 3 mètres (voir la première photo ci-dessus). Une question me vient à l’esprit:

- Une affinité pour le « grand » et le « bois »…Pourquoi ?

« L’idée de départ, c’est d’être dépassée par la matière. J’aspire à ne pas être dans l’échelle un. Il faut que ce soit plus grand ou plus petit. Ce changement d’échelle permet de prendre une certaine distance vis-à-vis de la réalité quotidienne.Cela favorise une interprétation plus libre des œuvres. De plus réaliser des sculptures de grandes tailles nécessite un engagement physique important qui participe au dynamisme des formes.

Le bois est comme la chair, il y a de la sève, des fibres. Un arbre est un peu comme un être vivant. Le bois continue à avoir sa vie propre, même une fois coupé, une fois sculpté. Il vieillit, il change de couleur, il se fend…

Depuis 2001, j’utilise aussi des matériaux non putrescibles tels que l’aluminium, le plomb, ou la résine polyester»

- Quelles sont les expos que tu as faites ?

« J’ai fait pas mal d’expos sur la région Rhône-Alpes. A l’espace Vallès à Saint-Martin-d’Hères, à Saint-Étienne, à Crest et en Savoie. En 1999, j’ai exposé à Lisbonne au Portugal et au Magasin, le centre d’art contemporain de Grenoble.


En 2004, la Galerie Pièce Unique à Paris a présenté mon travail et depuis, ce sont eux qui s’occupent de la vente de mes œuvres.

Pièce Unique a exposé une grande partie de mon travail à Bologne (Italie) à la foire d’Art Contemporain Arte Fiera 2007»

- As-tu des projets pour tes prochaines expos ?

« Oui mais tant que rien n’est sûr, je préfère rester discret. »

Si Cyrille me le fait savoir, je ne manquerai pas de vous tenir au courant sur mon site.

- Comment germent en toi les idées de tes œuvres ? Où puises-tu ton inspiration ?

L'art fait partie de la vie et chaque évenement vécu, chaque rencontre peut être la source d'une réflexion et de la conception d'une oeuvre. Je suis aussi très souvent influencé par des sujets d'actualités relayés par les médias.


- Sans être trop technique, comment procèdes-tu depuis l’idée jusqu’à la conception et réalisation d’une œuvre ?

Tout d’abord une idée, un thème, une forme naît en moi. Elle y tourne jusqu’à prendre suffisamment corps, cela peut prendre des mois, puis viens une phase de dessins, de recherches visuelles. Je décide ainsi des dimensions, des matériaux, de la technique utilisée. Quand je me sens prêt, je commence la réalisation.

- Quels conseils donnerais-tu aux jeunes artistes qui aimeraient percer ?

« Faire une école d’art est essentiel car on est immédiatement immergé dans un milieu professionnel et l’on peut profiter de la relation avec les profs.

Visiter un maximum d’expos, pour avoir un esprit critique sur ce qui est proposé et se faire sa propre personnalité.

Croire en sa propre démarche artistique même si elle ne correspond pas à la mouvance actuelle.

Quitter la ville où l’on a fait l’École de Beaux Arts si c’est une petite ville de Province. Quand on habite une plus grande ville, la carrière se développe plus vite car il y a plus d’interlocuteurs présents.

Rencontrer des gens, parler de son travail et surtout travailler, travailler, travailler.

Les jeunes qui réussissent sont ceux qui bossent. Il faut produire beaucoup avant de sortir une oeuvre mature. »

- Aimerais-tu ajouter quelque chose ?

Je suis sculpteur mais aussi enseignant. Il y a une seule année où je n’ai pas enseigné.

Mon travail de prof rompt la solitude du travail d'atelier et m'apporte un équilibre au travers de la relation avec les auditeurs. Il y a un réel échange. Je partage mon savoir et me nourris des expériences faites avec eux.

J’aimerais aussi enseigner au cœur des Écoles d’Art, avec les jeunes étudiants qui sont à 100% dans leur énergie créatrice.

Merci Cyrille ! Surtout continue à nous donner beaucoup de joie à travers tes œuvres !

Si vous voulez contacter l’artiste, merci de vous adresser à la Galerie Pièce Unique…ou passez par ici, je ne manquerai pas de lui transmettre votre message.

Libellés :

12 Comments:

Anonymous Gladys said...

Wonderful art! Keep up the good work!

7:48 PM  
Blogger Fred said...

Superbe façon de s'exprimer, dans des dimentions halucinantes et avec des volumes XXL.
Cela donne à ces sculpures une énergie telle que l'instantané ne semble pas figé...
...et on se demande à quel moment ces mastodontes vont se mouvoir.
Cécile a raison, il y a beaucoup d'émotion dans ces oeuvres.
Bravo à l'artiste.

6:28 PM  
Anonymous Anonyme said...

Joli travail, très original... Où peut-on trouver une exposition des oeuvres de cet artiste? Merci

10:52 AM  
Blogger isa said...

il y a une nouvelle expo de cyrille andre a la galerie piece unique a paris jusqu'au 12 janvier 2008. superbe et d'une grande maturité. ne la ratez pas

3:08 PM  
Anonymous johan said...

excellent :) je l'ai eu comme prof il y a 10 ans quand j'etais en prepa art appliqué à grenoble, heureux de voir son brillant parcours :)

11:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

bonjour Cyrille ,ici Apach....déja 7 ans....
Nous aimerions bien avoir de tes nouvelles et quelques conseils ,nos scultures sont si majestueuses!
et nous sommes toujours aussi heureux de les regarder,mais une de nos bêtes souffre d'une patte.
donnes nous un petit coup de fils nous avons garder le même n°.
Brigitte et Fred

4:02 PM  
Anonymous Anonyme said...

bonjour
je cherche à joindre cyrille ,nous n'avons plus ses coordonnés .nous avons organisé une expo pour lui à AIX LES BAINS et nous avons une proposition à lui faire,pour une autre expo.Il peut nous joindre au 04 79 61 21 78 -C'est urgent
Merci Fred & brigitte

6:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

c nul a chier
non je rigole cela doit etre dur !!! bon courage !!!

7:15 PM  
Blogger Serge Prioul said...

Je ne sais si ce blog est toujours alimenté. Je laisse rapidement un commentaire avant de retourner à l'accueil.
Je suis venu découvrir Cyrille André après avoir lu un article sur lui dans Ouest France de ce jour (1/10/2010). L'artiste expose à Rennes près de chez une œuvre qui me semble remarquable... Je ne le connaissais pas, mais voilà c'est fait... et j'en suis bien heureux !
Merci en tout cas de votre reportage bien écrit, bien illustré, concis et pas ennuyeux comme beaucoup.

12:01 PM  
Anonymous berengere said...

Bonjour,
Commissaire d'exposition je cherche à contacter M. Cyrille André. Pourriez-vous me communiquer ses coordonnées?
merci,
Bérengère Auvinet
contact@eliaszart.com
www.eliaszart.com

12:34 PM  
Blogger Raf said...

Délicieuse présentation qui correspond parfaitement !
MERCI.
Cet après-midi, nous avons pu voir son expo au jardin botanique de Metz. Ses sculptures se marient bien avec la nature des lieux donc la nature tout court.
http://www.dailymotion.com/video/xrc7vm_metz-l-art-dans-les-jardins-cyrille-andre_news

9:43 PM  
Anonymous m.levert3@laposte.net said...

Bonjour
Aprés avoir vu les oeuvres à l'hospice de Gigondas, je souhaite contacter Cyrille Andre ou sa galerie afin d'exposer certaines oeuvres dans le Vaucluse.

2:24 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

FreeCompteur Live